Accueil > ACTUALITE du GD 44 > Un lycéen refuse un prélèvement d’ADN

Un lycéen refuse un prélèvement d’ADN

vendredi 23 janvier 2009, par gd44

Non au Fichage ADN – Soutien à Mikaël.

Mikaël, lycéen de 19 ans a été arrêté et placé en garde-à-vue après la manifestation pour l’éducation nationale du 10 décembre dernier à Saint-Nazaire. Lors de cette garde-à-vue, Mikaël a refusé un prélèvement d’ADN (empreinte génétique).

Il comparaissait ce mardi 20 janvier 2009 au tribunal de Grande Instance de Saint-Nazaire pour dégradation de poubelle et refus de prélèvement ADN.

Le fait de se soustraire à un prélèvement ADN est passible d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. Depuis la loi dite de « sécurité intérieure » (LSI) de 2003, le fichage des empreintes génétiques a été élargi à un très grand nombre d’infractions, et se pratique en dehors de toute condamnation. Il s’agit d’une remise en cause de la présomption d’innocence, destiné à ficher une partie de plus en plus grande de la population : plus de 900 000 personnes à ce jour. 15.000 nouvelles empreintes par mois, viennent alimenter le FNAEG (fichier national automatisé des empreintes génétiques) et particulièrement celles de qui remue un peu trop aux yeux de l’ordre établi. C’est aussi une forme de criminalisation de la jeunesse.

Près d’une centaine de personnes se sont retrouvée au Tribunal de Saint-Nazaire ce mardi 20 janvier à partir de 14h, pour soutenir Mikaël, et refuser cette dérive sécuritaire inacceptable du fichage généralisé de la population.

Des lycéenNEs pour l’essentiel, mais pas mal de soutiens locaux et nantais de différents réseaux syndicaux, politiques ou associatifs, qui ont du rester à la porte du tribunal sous bonne garde, alors qu’il restait des places dans la salle d’audience !

Le réquisitoire du procureur à conclu sur une demande de 60 heures de travail d’intérêt général (ou 2 mois de prison avec sursis en cas de refus)
pour une poubelle qui n’a même pas brulée et 1 mois de prison avec sursis pour le refus de prélèvement ADN.

L’avocat a plaidé la relaxe de tous les chefs d’inculpation.

Le jugement est en délibéré, et sera rendu le mardi 3 février à 14H00.

Le comité de soutien appellera à un nouveau rassemblement à cette occasion, et envisagera les suites en fonction du verdict.

Car si Mikaël est condamné pour "dégradation de bien public", il devra se soumettre à un test ADN, vu que celà fait parti des 137 délits qui justifient d’alimenter le FNAEG (un simple tag suffit !)

D’autant qu’en avril, 2 opposants à la construction de l’Aéroport de Notre Dame des Landes comparaitront à leur tour à St-Nazaire, pour avoir refusé de donner leur ADN au cours d’une garde-à-vue qui faisait suite à une altercation avec des gendarmes sur le site.

contact avec le comité de soutien sur Nantes

contact avec le comité de soutien sur St-Nazaire

Le lien pour visionner le reportage de FR3 estuaire sur le
procès de mikaël. Attention, ça ne reste qu’une semaine

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=l44a_locale&video_number=0


LE COUP DE PIED DE L’ANE ET LE BAISER DE L’ARAIGNE.

Les verts ont cru bon de se fendre à l’occasion du communiqué suivant où il apparait qu’ils sont très préoccupés du sort des poubelles (tri sélectif oblige), et partisans du fichage génétique...
De Rugy (adepte fervent de l’Ayraultisme nantais, et dont les dents rayent le plancher...) espère -t-il devenir le Premier Flic de France dans un prochain Gouvernement de gauche poubelle dont J.M. Ayrault serait le chef ?

"Communiqué de presse
François de Rugy, Député de Loire-Atlantique
et Arlette Mousseau, Présidente du groupe des Elus Verts de Saint-Nazaire
Lundi 19 janvier 2009

« Le fichage ADN ne doit pas être systématique »

Le 10 décembre dernier, après une manifestation contre les réformes Darcos, Mickaël, élève au lycée expérimental de Saint-Nazaire, met le feu à une poubelle. Les policiers veulent le soumettre à un test ADN. Mais le jeune lycéen s’y refuse.

Mardi 20 janvier, Mickaël est appelé à comparaître devant le Tribunal de Grande Instance de Saint-Nazaire pour tentative de destruction de biens et pour refus de se soumettre à un test ADN. Pour ce dernier chef d’accusation, il risque un an d’emprisonnement et 15.000€ d’amende, soit plus que pour son délit.

François de Rugy et Arlette Mousseau, présidente du groupe des Elus Verts de Saint-Nazaire, interpellés par le collectif soutenant Mickaël, ne souhaitent pas exonérer le lycéen de son délit. Mettre le feu à une poubelle, y compris dans un contexte de mobilisation lycéenne, est une pratique qu’ils tiennent à dénoncer fermement.

En ce qui concerne le fichage ADN, il est indispensable pour certains crimes ou délits comme les infractions sexuelles ou les homicides. Mais il leur semble qu’il y a une disproportion entre la gravité du délit ici incriminé et la soumission à un test ADN."

Les Verts soutiennent... comme la corde soutient le pendu... !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?