Accueil > ACTUALITE du GD 44 > Actions & Luttes > Les élus municipaux s’organisent contre Darcos, les parent informent aux (...)

Loire Atlantique

Les élus municipaux s’organisent contre Darcos, les parent informent aux péages

samedi 21 juin 2008, par gd44

Les communes montent au créneau contre les réformes Darcos dans le primaire.
Plusieurs municipalités de la Presqu’île ont adopté des motions contre les mesures Darcos (ST malo, St Joachim, Savenay) et des élus de plusieurs dizaines de communes ont adopté un texte d’opposition aux menaces contre l’école, diffusé lors d’une conférence de presse le 20 juin...
Un peu avant une centaine de parents et d’enseignants investissaient un péage d’autoroute...

La lutte sur tous les front..

On ne lâchera pas !

Les élus municipaux s’organisent contre Darcos

Une centaine de personnes, principalement des élus municipaux, étaient présentes hier soir (20/06) à Saint-Joachim. Toutes s’engagent à « relayer les informations » sur leurs communes.

Le plan Darcos sur la réforme de l’enseignement primaire fait recette... contre lui ! Les élus emboîtent le pas des parents et enseignants en colère.

Le Collectif d’élu(e) s de Loire-Atlantique contre le plan Darcos, pour la défense de l’école publique, laïque et républicaine, et de l’ensemble des services publics, est officiellement né vendredi soir, à la salle des fêtes de Saint-Joachim.

Une centaine de personnes, principalement des élus municipaux, étaient présentes pour signer la pétition et se rallier à l’appel du collectif. Saint-Joachim, Besné, Missillac, Donges, Trignac, La Chapelle-des-Marais, Herbignac, Saint-Malo-de-Guersac, Saint-Nazaire, Prinquiau, Montoir-de-Bretagne, Saint-Lyphard, Guérande, mais aussi Saint-Herblain, Nantes et Indres ont déjà rejoint ce collectif.

Évidemment, les élus de ces communes sont dans l’opposition lorsque leur ville est de droite, dans la majorité lorsque leur cité est de gauche. Dans certains cas, comme à Donges et à Saint-Joachim, c’est tout le conseil municipal qui est impliqué. Sur un ton très officiel, Régis Avril (Missillac), Fabienne Martin et Véronique Mahé (Saint-Joachim) ont lu l’appel devant un public attentif. Ces élus demandent « le retrait total des mesures Darcos ».

Maintenir le service public

Mais ces représentants communaux s’inquiètent surtout de la pérennité du service public. Ils craignent la réforme de la carte scolaire, « qui mettra les écoles en concurrence entre elles et par prolongement les communes entre elles ».

Ce groupe désormais constitué entend encore grossir et appelle « les conseils municipaux à voter une motion de défiance au plan Darcos ». Mise à disposition des locaux pendant les vacances, service minimum les jours de grève, nouvelle organisation du temps périscolaire : « Nous appelons les parents des communes ou aucune délibération n’a été prise [...] à demander à leurs élus de prendre position. » Donges à déjà refusé, par exemple, de mettre en place un service minimum.

L’expérimentation des Établissements publics d’enseignement primaire (Epep) est vue comme un danger, une « sorte d’intercommunalité des écoles. Les textes gouvernementaux ne disent pas quel serait, par exemple, le minimum de classes et d’élèves pour qu’une commune puisse conserver son école ».

Isabelle GUILLERMIC.

Pratique. Des représentants du collectif seront à Guérande ce samedi à 9 h, pour donner leur appel au député UMP Christophe Priou. Le collectif rejoindra la chaîne humaine programmée pour le 2 juillet à Nantes, entre l’inspection académique et le rectorat. La même opération devrait avoir lieu à la rentrée.
Ouest-France

l’article en ligne ici

http://www.saint-nazaire.maville.com/Les-elus-municipaux-s-organisent-contre-Darcos-/re/actudet/actu_loc-651059------_actu.html

vendredi 20 juin 2008

Une centaine de parents d’élèves et d’enseignants au péage du Bignon

Une centaine de parents d’élèves et d’enseignants des écoles du vignoble distribuent en ce moment des tracts au péage du Bignon, sur l’autoroute Nantes-La Roche-sur-Yon. Toujours très mobilisés contre la réforme Darcos, ils se sont positionnés par groupe de deux ou trois aux barrières de péage et profitent du passage assez nombreux à cette heure, un vendredi soir. Une dizaine de gendarmes de Rezé veillent à la sécurité. L’accueil des automobilistes est plutôt sympatique, certains leur souhaitant même "bon courage".

http://www.ouest-france.fr/Une-centaine-de-parents-d-eleves-et-d-enseignants-au-peage-du-Bignon/re/ofdernmin/_-650809--BKN----_actu.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?